Nouvelles agricoles

Comment accroître sa rentabilité tout en réduisant ses émissions

Publié le 30.08.2018 par Trudy Kelly Forsythe

emission.jpg

Les producteurs canadiens ont maintenant accès à une ressource qui les aide à mettre en œuvre des pratiques permettant d’accroître la rentabilité de leur ferme tout en réduisant leurs émissions de gaz à effet de serre, le lessivage des éléments nutritifs du sol et les répercussions que cela entraîne sur les ressources en eau environnantes.

Fertilisants Canada (@FertilizerCA) a créé une ressource afin d’aider les producteurs à accroître leur rentabilité et à gérer leurs épandages d’engrais.

Publication d’un rapport

Fertilisants Canada a publié récemment les Principales constatations du Réseau de recherche 4B après trois ans de recherches intensives menées par neuf scientifiques canadiens. Leur mission? Quantifier les retombées économiques, sociales et environnementales des systèmes avancés de gestion des fertilisants en vertu du cadre de Gérance des nutriments 4B (la bonne source et la bonne dose au bon moment et au bon endroit).

Le vice-président principal de Fertilisants Canada, Clyde Graham, explique que ce projet de recherche consolide les fondements scientifiques des principes 4B et offre aux producteurs canadiens l’information dont ils ont besoin pour accroître leur compétitivité et leur productivité et pour mieux s’adapter aux besoins du marché, tout en tenant compte de l’intensification durable de l’agriculture.

« De plus en plus, on exige des agriculteurs que leurs méthodes de production soient respectueuses de l’environnement », souligne Claudia Wagner-Riddle, professeure à l’École des sciences de l’environnement de l’Université de Guelph. « Les producteurs qui emploient les pratiques 4B dans leur ferme réduisent leur empreinte environnementale. Les résultats devraient renforcer la confiance des consommateurs. »

L’expérience d’un producteur

Don McLean, producteur du Manitoba qui adhère aux principes 4B, est d’accord pour dire que les consommateurs doivent comprendre que les producteurs font tout en leur pouvoir pour produire des aliments d’une façon écologique, sécuritaire pour les consommateurs et rentable pour eux-mêmes.

« C’est l’essence même des principes 4B », dit M. McLean, qui explique que la mise en œuvre de ces principes à sa ferme lui a permis d’accroître ses rendements tout en atténuant les répercussions des épandages d’engrais sur l’environnement, en particulier celles qui sont liées au lessivage et à la volatilisation de l’azote.

« Nous constatons que les nouvelles technologies d’épandage d’engrais azoté reçoivent un accueil favorable et qu’elles ont une incidence positive sur la fertilisation, ce qui nous indique qu’une partie de cet engrais était perdue au cours des années précédentes, explique-t-il. Ainsi, nous tirons aujourd’hui des rendements plus élevés de la même quantité d’engrais. »

En conclusion

Un nouveau rapport de Fertilisants Canada peut aider les producteurs à atteindre leurs objectifs en matière de rentabilité et de protection de l’environnement. Ce rapport propose un ensemble de dix pratiques de gestion bénéfiques fondées sur des données scientifiques, connu sous le nom de « Gérance des nutriments 4B », applicable à un vaste éventail de systèmes de culture du Canada atlantique aux Prairies.

Retourner à l'aperçu