Nouvelles agricoles

Les marchés digèrent toujours les rendements records américains

Publié le 29.08.2018 par Jean-Philippe Boucher

marches.jpg

Aux États-Unis a eu lieu au cours de la semaine du 20 août la tournée du Midwest américain des champs de maïs et de soya du ProFarmer Crop Tour. Cette tournée existe depuis maintenant plus d’une vingtaine d’années. Comme le Midwest est sans contredit le « grenier » des États-Unis, on comprend que les marchés ne restent jamais indifférents aux observations et prévisions de cette tournée.

Cette année, au début août, le USDA avait déjà surpris les marchés avec une prévision de rendement record américain pour le maïs à 178,4 boisseaux/acre, et très près d’un record pour le soya à 51,6 boisseaux/acre. Après quelques semaines de retour à la hausse, nous avons alors assisté à un brusque revers des prix à la bourse. Ils auront eu le mérite cependant de rapidement freiner leur chute dans les jours suivants.

Dépassement des prévisions

Malheureusement, la tournée du ProFarmer Crop Tour de la semaine du 20 août corrobore non seulement que les rendements américains seront excellents, mais qu’ils devraient même possiblement dépasser les prévisions de début août du USDA. Ainsi, la machine à rumeur s’emballe de nouveau : à quoi pouvons-nous nous attendre si les rendements américains sont encore plus importants que ce que prévoit le USDA?

Maïs

Dans le cas du maïs, avec le rendement américain record actuellement prévu à 178,4 boisseaux/acre, le USDA prévoit des stocks américains pour l’an prochain de 1,68 milliard de boisseaux. Ceci constitue toujours un recul important en comparaison aux stocks américains de maïs de cette année de 2,03 milliards de boisseaux. Le hic, et c’est ce qui préoccupe les marchés avec les résultats de la tournée du ProFarmer Crop Tour, c’est qu’il apparaît de moins en moins impossible que le rendement américain grimpe à plus de 180 boisseaux/acre. Ceci aurait pour effet de remettre alors les stocks américains de la prochaine année à un niveau comparable à supérieur à celui de cette année. 

Soya

Pour le soya, le décompte du nombre de gousses de soya du ProFarmer Crop Tour confirme aussi un rendement moyen plus important que ce que le USDA prévoit actuellement. Dans ce cas-ci, le USDA prévoit par contre déjà des stocks records américains de 785 millions de boisseaux. Ce qui fait mal ici et frappe davantage l’imaginaire, c’est que certains commencent même à croire que les stocks américains pourraient passer le cap du milliard de boisseaux.

Avec la tournée du ProFarmer Crop Tour aux États-Unis, l’idée que les rendements américains fracassent de nouveaux records cet automne a trouvé un nouvel élan qui n’aura pas manqué de forcer un nouveau recul inquiétant des prix à la bourse.

Bien qu’il n’y ait rien de positif dans tout ceci, on retient qu’à défaut de problèmes météo en août, très rares sont les années où les prix des grains s’apprécient. En fait, la tendance saisonnière veut plutôt que généralement ceux-ci touchent des creux définitifs à la fin août, sinon plus tard à la récolte en octobre et novembre. L’année 2018 ne semble donc pas faire exception à la règle.

En conclusion

On souhaite toujours de meilleurs prix pour les producteurs qui ont du grain à vendre. Derrière ce contexte difficile, et conformément à la tendance, nous devrions prochainement avoir atteint nos creux, ce qui serait une bonne nouvelle. Pour le soya, avec des stocks américains records, les perspectives demeurent incertaines. Par contre, pour le maïs, une fois la tempête passée, on retient que même avec des stocks américains plus importants que prévu, les stocks mondiaux resteront en net recul. Les prochains mois ont donc encore une capacité intéressante de voir les prix bondir.

Conformément à la tendance, nous devrions bientôt atteindre nos creux pour les prix des grains. Une fois la tempête passée, les prochains mois auront encore une capacité intéressante de voir les prix du maïs bondir.
 
 

Retourner à l'aperçu